Cléomède, De motu circulari corporum caelestium. II. 124. 21.

S'il nous était possible,
dit Posidonius,
de voir à travers des murs solides & d'autres corps,
comme la légende le prétend de Lyncée,
le soleil,
vu à travers ces masses,
nous apparaîtrait beaucoup plus grand
& éloigné d'une distance beaucoup plus grande.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Kepler, Paralipomènes à Vitellion. Chap. IV. De la mesure des réfractions.
3. Préliminaire à la vraie mesure des réfractions.

Pour que l'image s'agrandisse dans un miroir concave,
il faut que l'oeil s'approche du foyer;
par suite, comme les milieux plus denses
agrandissent de même l'image
différents milieux correspondraient
à différentes positions de l'oeil sur le diamètre du miroir.
J'assimilais les extrêmes:
dans le miroir concave, le lieu de l'oeil, entre la surface & le foyer;
dans les milieux, le milieu le plus dense de tous,
& le milieu exactement équivalent à celui dans lequel se trouve l'oeil.
L'oeil placé au centre du miroir concave, voit la même chose
que lorsqu'il regarde à travers un milieu infini.
Par analogie avec ce qui se passe dans les autres milieux,
tous les rayons issus d'un même point
& tombant sur la surface d'un milieu absolument dense,
doivent être complètement réfractés,
c'est à dire devenir parallèles.