Iliade, Chant XXIII.226.

Mais quand l'étoile du matin vient annoncer la lumière à la terre,
précédant l'aurore en robe de safran qui s'épand sur la mer,
le feu du bûcher tombe et la flamme s'apaise.

But at the hour when the star of morning goeth forth
to herald light over the face of the earth
the star after which followeth saffron-robed Dawn
and spreadeth over the sea
even then grew the burning faint, and the flame thereof died down.

Iliade, Chant XXII.317

Comme avance au milieu des astres, pendant la traite de la nuit,
l'étoile du soir, l'astre le plus beau qui soit placé au ciel,
ainsi un éclat jaillissait de la pointe bien aiguisée de la lance.

As a star goeth forth amid stars in the darkness of night,
the star of evening,
that is set in heaven as the fairest of all;
even so went forth a gleam from the keen spear.

Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres. Livre VIII.

Pythagore le premier
montra que l'étoile du soir & l'étoile du matin
ne sont qu'un seul & même astre,
découverte attribuée par d'autres à Parménide.


Diogène Laërce, Vies.  IX. 23.

Parménide est, semble-t-il,
le premier à avoir décelé que l'étoile du Soir & l'étoile du Matin ne font qu'une.
Selon d'autres, ce serait une découverte de Pythagore.



Aristophane, La Paix, V. 832.

Le serviteur:
C'est donc vrai, ce qu'on dit, que là-haut, dans les airs,
Astres nous devenons, à l'heure de la mort?
Trygée:
Mais oui.
Le serviteur:
Quel astre, là-haut, est donc aujourd'hui Ion de Chio?
Trygée:
Il est l'astre qu'il appela jadis en un poème ici-bas composé L'Étoile du Matin.
Sitôt venu au ciel, tous l'ont alors nommé "Étoile du Matin"!


Pline, Histoire Naturelle. II.6. §37.

Vénus, rivale du soleil et de la lune;
quand elle surgit la première & se lève avant l'aube,
elle reçoit le nom de Lucifer,
comme un autre soleil qui hâte l'arrivée du jour;
lorsqu' au contraire elle brille aprés le coucher du soleil on l'appelle Vesper,
car elle prolonge la durée du jour & joue le rôle de la lune.
Cette propriété fut reconnue pour la première fois par Pythagore de Samos,
vers la 42ème Olympiade, qui répond à l'an 142 de Rome (612 av. J.C.).
Pour la grandeur, elle surpasse tous les autres astres
& son éclat est tel qu'elle est le seul dont les rayons produisent de l'ombre.
Aussi y a-t-il concurrence entre beaucoup de noms pour la désigner:
les uns l'ont appelée Junon, d'autres Isis, d'autres Mère des dieux.
C'est par son influence que tout s'engendre sur le terre.
En effet, répandant une rosée fécondante à son lever du matin ou à son apparition du soir,
non seulement elle accomplit les germinations au sein de la terre,
mais encore elle stimule la reproduction de tous les êtres animés.



 
  Maurice Leblanc, Les 3 yeux. Chapitre 15. La splendide hypothèse.

Noël Dorgeroux, visionnaire magnifique,
avait fait construire son mur sur deux faces identiquement inclinées vers le ciel,
l’une au couchant, l’autre à l’orient,
l’une & l’autre s’offrant tour à tour aux radiations
de Vénus Etoile du soir, ou de Vénus Etoile du matin.



 
 
α       ?        ©